Les Péripéties de Tommy

Lorsqu’il exprima son admiration pour les barricades et l’opération pays “Lok”, la mère du petit Tommy faillit avaler de travers.

Elle s’emporta, ne comprit pas tout de suite les propos de son fils.

Les idées s’entrechoquaient dans sa tête comme les rafales d’armes automatiques dans la nuit mouvementée des soupirs meurtris, sortis des entrailles désormais vides des misérables du pays des descendants de Rois, d’Empereurs.

Tommy continua : que les barricades fleurissent partout et que le pays soit fermé pour toujours surtout les écoles.

Il n’en fallait pas plus pour pousser sa mère au bord de la crise de nerf.

Elle accusa les radios pirates, elle condamna les journalistes “tèt chat”, incrimina les politiciens sans véritables projets ; elle épuisa tout son vocabulaire de jurons, lorsque la voix de son fils la ramena à la réalité en lançant : je ne veux plus retourner à l’école parce que les autres enfants se moquent de mon handicap.

Tommy a perdu l’usage de ses jambes suite au séisme du12 janvier 2010 ; il se déplace à l’aide de béquilles.

Il fait partie désormais des minorités de ce pays, rejetées, oubliées dans tous les programmes et les projets. Un pays construit dans l’indifférence totale des personnes à mobilité réduite, dans le mépris total des handicapés.

Tommy poursuivit sous le regard humide de sa mère : sur la cour de l’école personne ne veut jouer avec moi, les jeux de cache-cache, le foot-ball me sont interdits. Ils m’ont promis de cacher mes béquilles pour me voir ramper à quatre pattes comme l’animal que je suis…

Le cri de douleur de sa mère retentit dans la petite pièce pour s’écraser devant les hauts murs de l’indifférence érigés dans cette société froide et cynique.

Ce 3 décembre ou l’on réserve une journée spéciale aux handicapés dans ce monde sans aménité, combien de Tommy avions-nous blessé, oublié, méprisé, froissé, frustré, humilié, anéanti, terrorisé, intimidé, assassiné ?

Pensez-y en cette journée spéciale.

Le changement de Système passe aussi par ces changements de mentalités et de comportements.

Facebook Comments Box

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: