Cisjordanie occupée : attaque au couteau contre un policier israélien, l’assaillante tuée

Share

Selon un porte-parole de la police, les forces de l’ordre israéliennes ont tué dimanche une Palestinienne ayant poignardé un policier dans le centre-ville de Hébron, en Cisjordanie occupée.

Les forces de l’ordre israéliennes ont tué, dimanche 10 avril, une Palestinienne ayant poignardé un policier dans le centre de Hébron, grande ville du sud de la Cisjordanie occupée, a indiqué un porte-parole de la police.

Une Palestinienne “s’est présentée à un point de contrôle de la police des frontières pour poignarder un officier”, qui a été “légèrement blessé”, a indiqué cette unité de police dans un bref message à la presse.

Interrogé par l’AFP, un porte-parole de la police des frontières, Tamir Pero, a précisé que l’assaillante avait été abattue.

L’incident s’est produit près du Caveau des patriarches, nommé aussi mosquée Ibrahimi, un lieu saint à la fois pour le judaïsme et pour l’islam.

La ville de Hébron est une poudrière où près de 1 000 colons juifs vivent sous haute protection militaire parmi 200 000 Palestiniens.

Une Palestinienne succombe à ses blessures près de Bethléem

Plus tôt dimanche, une Palestinienne se dirigeant de manière “suspecte” vers des soldats israéliens près de Bethléem, en Cisjordanie occupée, a été la cible de tirs des soldats et a succombé à ses blessures. Il s’agit de Ghada Sabatine, une quadragénaire veuve et mère de six enfants, selon l’agence de presse palestinienne Wafa.

L’armée israélienne a confirmé avoir ouvert le feu sur le “bas du corps” de la femme, affirmant qu’elle se dirigeait de façon “suspecte” vers des militaires malgré des “tirs de semonce” pour l’en dissuader.

Elle a reçu des premiers soins sur place de la part des soldats avant d’être prise en charge par le Croissant-Rouge palestinien, a indiqué l’armée israélienne, qui a annoncé avoir diligenté une enquête sur cette affaire.

Selon le ministère palestinien de la Santé, la femme était blessée grièvement à son arrivée à l’hôpital de Beit Jala, près de Bethléem, où elle est décédée après avoir perdu “beaucoup de sang”.

Ces incidents interviennent alors que les forces israéliennes mènent une opération dans le nord de la Cisjordanie occupée dans la foulée d’une attaque ayant fait trois morts jeudi soir à Tel Aviv et qui a été perpétrée par un Palestinien originaire du camp de réfugiés de Jénine.

Avec AFP