Charles Aznavour

Décès de Charles Aznavour: icône de la pop-française à suscité beaucoup de réaction

Actualités INTERNATIONAL

Charles Aznavour figure emblématique de la chanson française et un acteur international apparu dans une soixantaine de films, s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi à l’âge de 94 ans. Dans sa maison des alphiles, dans le sud de la France.

Le départ pour Lorient éternel   du chanteur franco-arménien Charles Aznavour semble avoir affecté le monde entier .”Les réactions de ”

Michel Sardou :
salue la mémoire de celui qui “était un ami, un conseiller, un père”. Faisant part de sa “grande tristesse”, le chanteur français affirme que Charles Aznavour “[lui] donnait du moral” : “On a tous connu des périodes difficiles, on a tous été traversés par des angoisses que seuls les artistes connaissent. Il savait nous remettre dans l’axe, nous redonner envie”. Pour Michel Sardou, “c’est le plus grand auteur de chanson française.”

Nana Mouskori: célèbre ce lundi un “grand frère et un maître” après la mort de Charles Aznavour, auteur de chansons qui sont des “beautés éternelles”. “Charles ne nous quittera jamais, il est parti par-delà le ciel retrouver d’autres étoiles, tant d’amis avec qui vivre sa Bohème et prolonger sa jeunesse”, déclare la chanteuse grecque, qui précise : “Où qu’il soit, il restera cet ami parfait, et où que je sois je le suivrai, le chanterai avec la plus grande humilité et l’amour le plus profond.”

Le chanteur Bernard Lavilliers :
rend à son tour hommage au “géant” de la chanson française : “Ce que j’aimais chez lui, c’était sa voix, qui me faisait un drôle d’effet. Elle avait quelque chose du voyage. Sûrement du fait que ses parents sont arrivés en France apatrides […]. La nostalgie, la mélancolie qui sortaient de sa voix me touchaient toujours. C’était un “chanteur-migrant”, c’est pour cette raison qu’il voyageait autant.”

La ministre de la Culture Françoise Nyssen: estime pour sa part que “la France doit lui rendre un grand hommage”, sans plus de précisions.

Nicolas Sarkozy :salue “le grand Charles”, “un homme de , de sincérité, d’attachement”. Dans un message publié sur Facebook, l’ancien président de la République rend hommage à celui qui “a accompagné la vie de chaque Français” : “Qui n’a pas rêvé sur “J’me voyais déjà”, aimé sur “La Bohème”, fredonné “Formidable”, ou versé quelques larmes en écoutant les paroles de “Ils sont tombés” ?”

“Je suis fracassé”, a confié Alain Delon à l’AFP. “Je suis complètement bouleversé. Je prends son décès en pleine gueule. J’aime cet homme. Je le connais depuis mes débuts. On a débuté pratiquement ensemble”.

“Charles Aznavour est resté au sommet tellement longtemps. Il est mort dans son sommeil, sans souffrance. C’est la seule chose qui me réconforte un peu”, a ajouté l’acteur.

“Il restera pour moi cet éternel jeune homme, ce chanteur, acteur aux mille talents, aux innombrables succès (…) Toujours enthousiaste et joyeux. C’était un gourmand de la vie”, a réagi sur Twitter l’ancien ministre de la Culture, Jack Lang.

“Il est difficile de croire qu’une personne qui a créé toute une époque, qui a créé tout une histoire, l’amour, qui a servi son peuple, une personne qui a pendant quatre-vingts ans émerveillé et réchauffé le cœur de dizaines, de centaines de millions de gens, n’est plus avec nous aujourd’hui”, a indiqué Nikol Pachinian sur Facebook.

Charles Aznavour était ambassadeur permanent de l’Unesco en Arménie. À Erevan, capitale de ce pays, une place porte son nom en plein centre-ville. En outre, une statue a été érigée en son honneur dans la deuxième ville du pays, Gyumri.

“Charles restera le monument et la légende à jamais de la chanson française dans le monde, a confié la chanteuse française Mireille Mathieu à l’AFP. Ses chansons sont intemporelles et resteront gravées dans nos mémoires. Nous avons partagé tant de fois les scènes du monde et interprété de nombreux duos ensemble, dont ‘Une Vie d’amour’. La chanson était son crédo (…)”

Sur Twitter, le président Emmanuel Macron: rappelle qu’il avait convié le chanteur à son déplacement à Erevan pour le sommet de la francophonie les 11 et 12 octobre 2018, où il devait chanter. “Nous partagerons avec le peuple arménien le deuil du peuple français”, a-t-il écrit après avoir salué le “rayonnement unique” de Charles Aznavour.

Wilair Joseph

Facebook Comments