Fret maritime: les conteneurs s’arrachent à prix d’or

ECONOMIE

Publié le : 02/06/2021 – 00:34

                Avec 10 000 dollars pour un conteneur de 40 pieds entre l’Asie et l’Europe, le transport de matières premières est devenu 4 à 5 fois plus cher qu’il y a un an. Signe que le marché du fret maritime reste encore très désorganisé, plusieurs mois après la relance des économies américaines chinoises et européennes.
            

Publicité
                                    « Face aux prix délirants du moment, mieux vaut avoir des amis », résume un expert du fret maritime. Autrement dit ceux qui s’en sortent sont les importateurs et exportateurs qui ont réussi à établir une relation commerciale fiable et à toute épreuve avec des transitaires. Car la demande est telle que ces derniers vont parfois jusqu’à mettre à disposition leurs conteneurs aux plus offrants.

Selon l’index international de référence dans le secteur, les 10 000 dollars pour une boîte métallique de 40 pieds entre l’Asie et l’Europe ont été dépassés, mais il n’est pas rare que le prix aille déjà au-delà des 12 000 dollars en pratique.

Le prix d’achat d’un conteneur a triplé

Cette pénurie inédite est d’abord liée à la congestion des ports qui se poursuit. Les conteneurs sont encore déchargés et rechargés trop lentement aux États-Unis et ne sont donc pas remis en circulation en temps et en heure. Les temps de rotation s’allongent alors que la Chine piétine de l’autre côté pour expédier ses produits manufacturés.

Mais la pénurie est aussi liée au manque d’anticipation des armateurs. Ils ont été pris de court comme tout le monde par la rapidité de la reprise américaine. La mise au rebut de conteneurs n’a pas été compensée par de nouvelles commandes. Aujourd’hui ils ont beau relancer les chantiers, l’asymétrie entre l’offre de conteneur et la demande persiste.

Pour ne rien arranger entre-temps le prix du minerai de fer, et donc celui de l’acier nécessaire à la construction des navires et conteneurs, a flambé. Et ce en raison notamment du différend commercial entre la Chine et l’Australie. Pékin, gros constructeur de conteneurs a perdu son fournisseur traditionnel et doit acheter son minerai de fer plus loin et plus cher. Aujourd’hui le prix d’un conteneur en métal de 40 pieds qui coûtait entre 1 500 et 2 000 dollars avant la pandémie a triplé.

Des destinations sacrifiées au profit des routes les plus rentables

Résultat les routes maritimes Est-Ouest sont privilégiées aux routes Nord-Sud. Les boîtes métalliques circulent avant tout sur le commerce transpacifique, qui rapporte plus d’argent, suivi de celui entre l’Asie et l’Europe. L’Afrique et l’Amérique du Sud considérées comme des marchés secondaires sont desservies après les autres.

Les grands gagnants incontestables de cette surchauffe maritime sont les compagnies comme Maersk et CMA-CGM qui ont annoncé des bénéfices records en 2020 et plus encore en début d’année.

            

The post Fret maritime: les conteneurs s’arrachent à prix d’or appeared first on Haiti24.

Facebook Comments