Haiti-Politique : La Démocratie, ses Règles et ses Principes !

La Démocratie, ses Règles et ses Principes !

Le Pm Ariel Henry remet les Pendules à l’heure lors de la réunion spéciale par Visio-Conférences des Ministres des Affaires Étrangères sur Haïti ce vendredi 22 janvier 2021.

Dans son discours, il a souligné l’urgence de remettre le Pays sur la Voie de la Stabilisation, de rétablir la Sécurité, de créer des Conditions en vue de faire face à la montée des Gangs, à leurs Menées Terroristes qui endeuillent la Nation, isolent les Départements, bloquent les activités économiques ; l’accent a été mis aussi sur l’organisation des Prochaines Élections en vue de renouveler le Personnel Politique et surtout élire un Nouveau Président selon les règles du Jeu Démocratique, c’est-à-dire le rendez-vous des Urnes.
Il a dénoncé par ailleurs les décisions sectaires qui ne feront que diviser le Pays miné par la Misère abjecte et les dissensions sociales.
L’aboutissement de l’enquête sur l’assassinat de l’ex Président Jovenel Moïse a été aussi souligné dans les priorités insérées dans le discours du Premier Ministre Ariel Henry.
……………………………………………………..

Aujourd’hui, la préoccupation principale de mes compatriotes est l’insécurité et le terrorisme aveugle qui perturbent considérablement la vie de tous les jours, sèment le deuil dans les familles et isolent du reste du pays plusieurs départements du Grand Sud.

Il est urgent d’adresser ces problèmes et d’y apporter des solutions durables. J’ai la conviction que la cause profonde d’une telle situation réside principalement dans la pauvreté abjecte dans laquelle vit une partie importante de notre population.

C’est une nécessité si nous voulons atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour cette période intérimaire, qui sont, entre autres, le retour à un fonctionnement normal de nos institutions démocratiques, la remise du pouvoir à des élus dans les meilleurs délais

Dans les jours qui viennent, les organes de la transition seront formellement constitués. Il s’agit de l’Autorité de contrôle et de suivi de l’action gouvernementale, du Conseil électoral provisoire et de l’Assemblée nationale constituante.

Je sais que vos pays et organisations respectifs se sentent concernés par la dégradation du climat politique depuis l’assassinat odieux du président de la République, ainsi que la tentative d’assassinat sur ma personne récemment aux Gonaïves.

Je peux également ajouter le dysfonctionnement des institutions démocratiques, la montée de l’insécurité qui se traduit par des actes de terrorisme aveugle et les effets dévastateurs des catastrophes naturelles à répétition qui affectent mon pays.

Mon gouvernement est, plus que jamais, déterminé à faire aboutir l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moise. Il faut que les auteurs et les commanditaires de ce crime crapuleux soient poursuivis et punis.

Il n’existe aucune disposition légale ni constitutionnelle qui autorise quiconque à s’arroger le droit de désigner un président provisoire. J’espère que les uns et les autres finiront par comprendre que de telles initiatives ne font qu’approfondir les divisions.

J’espère vivement que les engagements que vous prendrez aujourd’hui se concrétiseront rapidement, pour que, dans les mois qui viennent, un climat sécuritaire, propice aux investissements et à l’organisation des élections, soit instauré en Haïti.

Le 7 février ne marque pas la fin du mandat du gouvernement qui a la responsabilité d’organiser des élections libres et démocratiques. Le prochain locataire du Palais national sera un président élu librement par l’ensemble du peuple haïtien.

admin