Haïti-Politique: A quel jeu joue Jovenel Moïse

Actualités Politique SOCIÉTÉ
Publicités

Ce matin, sur les ondes de la radio magik9, Gabriel Fortuné a déclaré avoir été mandaté par le Président de la République pour mener un dialogue avec des acteurs politiques.

Cette sortie fracassante étonne plus d’un, quand on sait que, par une annonce officielle, le président de la république a mandaté son Premier Ministre Jean Henry CEANT pour mener le dialogue avec tous les secteurs de la vie nationale afin de trouver une issue à la crise politique actuelle. Pour certains, il est clair que Mr Fortuné tente de jeter de l’huile sur le feu de la mobilisation car entre lui et beaucoup d’acteurs impliqués dans la crise, le torchon brule. Point n’est besoin de rappeler la façon dont Mr Fortuné a traité l’ex Sénateur Moise Jean Charles sur sa position politique durant les jours précédents.

A quel niveau pouvons-nous fier la déclaration de l’ancien Maire de la Ville des Cayes ? Il faut le rappeler, en la date du 4 juin 2018, Mr Fortuné a donné sa démission à la tête de la municipalité de la ville des Cayes suite à des manifestations lancées contre lui par des citoyens de la ville. En effet, dès son accession à la Mairie de la Ville des Cayes, Mr fortuné s’est comporté en un bulldozer détruisant certaines infrastructures de la Ville dont le fameux « 500 ans » de la Ville et le bâtiment logeant le marché depuis plusieurs décennies.

Réputé proche du pouvoir en place et ami du Président de la République, Mr Fortuné est aussi reconnu pour avoir publiquement inciter la population Cayenne à la violence, en octobre 2017 lors des manifestations contre le budget, dans un article publié par Haïti progrès en décembre 2017, on a relaté que le maire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné, a appelé les citoyens de la 3e ville du pays, à utiliser toute sorte d’armes pour faire face aux manifestants anti-budget. « Il y en a qui possèdent un bâton, d’autres une machette ou encore une arme à feu, il faut les utiliser ».


Ce personnage assez controversé est aussi reconnu pour avoir proféré des menaces de mort à l’encontre d’un journaliste de la radio Lebon FM et correspondant de la Radio Caraïbe du nom de Jean Nazaire Jeanty. Ce journaliste, dans l’exercice de ses fonctions, a fait état de l’insalubrité de la plage Gelée en date du 2 aout 2017. N’ayant pas toléré les remarques du Journaliste, le tout puissant Gabriel Fortuné l’a menacé en ces termes : « Dans tout pays sérieux, les services secrets, sans recevoir d’instructions, tueraient ce journaliste, je dis qu’il mérite la mort parce que le salaire du péché, c’est la mort.

Je le dis et le répète, ce monsieur mérite la mort ». Comme suite à ces menaces, le journaliste a été victime d’un accident de la route au niveau de Carrefour Dufort alors qu’il tentait de regagner la capitale en voiture accompagné d’un autre confrère journaliste. Selon les propos du Journaliste Jean Nazaire Jeanty qui faisait un récit de l‘accident sur Loop, sa voiture a été poursuivie par une autre voiture, et c’est cette même voiture qui a été impliquée dans l’accident. Ne voulant pas imputer l’accident à Mr Gabriel Fortuné, ni le relier aux menaces dont il était l’objet, le journaliste croit que son accident n’est pas un hasard car la voiture ne s’est pas arrêtée, alors que c’est bien sa voiture qui a frappée l’autre voiture qui s’est engagée dans un croisement.

Ne voulant pas clouer le Président de la République au pilori, ni porter préjudice à sa bonne volonté de laisser le premier ministre continuer le dialogue, je crois que des sorties de ce genre, par des personnalités comme Gabriel Fortuné n’aident pas dans la situation actuelle. On peut même se demander si le Président de la République a vraiment mandaté Mr Fortuné pour mener un quelconque dialogue. Tout porte à croire que Mr Fortuné est de préférence en mission car, vu la situation politique actuelle, ces actions isolées ne feront qu’envenimer la crise.

Facebook Comments
Publicités