Mia Love, la première femme républicaine noire d’origine haïtienne au congrès perd sa course face à Ben Mac Adams.

Actualités INTERNATIONAL Politique
Publicités

Mia Love perdre de manière à Significative face à Ben Mac Adams dans le 4e district du congrès de l’Utah, il gagne 51 % des votes dont 91, 371 tandis que 86,778 : 49 % sont votés en faveur de Mia Love dans les élections de mi-mandat 2018 aux États-Unis le 6 novembre 2018.

Rappelons que Mia Love est la première femme noire républicains au congrès des Etats-Unis. Depuis qu’elle est devenue en 2014 la première Haitiano-américaine, mormone de surcroît, membre de ce parti élu au Congrès, et d’aucuns la comparent au démocrate Barack Obama.

Pour certains du discrit d’Utah la défaite de Mia Love est une pilule amère qui augmente un déficit de dignité, mais selon le président américain Donald Trump ” Mia Love ne m’as pas donné d’amour Et Elle a perdu, désolé Mia” a exprimé le chef d’Etat américain. Le parti Républicain a obtenu Trumpier la nuit dernière avec de nombreuses pertes à venir contre ceux qui étaient plus modérés républicains et Trump prend cela comme une Justification de continuer à faire ce qu’il fait.

Ludmya Bourdeau Love dite Mia Love, née le 6 décembre 1975 à New-York, femme politique américaine d’origine Haïtienne. Membre du Parti républicain, elle est élue pour l’Utah à la chambre des représentants des États-Unis depuis 2015

Les parents de Ludmya Bourdeau sont originaires d’Haïti. Ils immigrent aux États-Unis dans les années 1970 et élèvent Mia dans la foi catholique après une rencontre avec un missionnaire, elle se convertit aumormonisme et part pour l’Utah où elle rencontre son mari Jason Love lui aussi mormon.
Elle entre au conseil municipal de Saratoga Springs en 2003 et est élue maire de la ville en 2010.


Elle se présente en 2012 dans le quatrième district congressionnel de l’Utah, nouvellement créé. Soutenue par l’équipe de Mitt Romney, elle remporte la convention républicaine face au représentant d’État Carl Wimme. Lors de l’élection, elle affronte le démocrate sortant Jim Matheson. Love tente de lier Matheson au président Barack Obama, tandis que le démocrate la dépeint comme une extrémiste de droite. Plus de dix millions de dollars sont dépensés dans la campagne. Avant les élections, elle est en tête de la plupart des sondages. Elle est cependant battue de 768 voix par Matheson.

En 2014, Matheson n’est pas candidat. Elle affronte le démocrate Doug Owens. Même si le district est favorable aux républicains, Owens n’est pas très loin de Love dans les enquêtes d’opinion. Elle est élue représentante avec 50,9 % des voix contre 45,8 % pour Owens. Elle est la première femme afro-américaine à siéger dans les rangs républicains au Congrès.

Elle affronte à nouveau Doug Owens en 2016, mais elle domine largement les sondages à quelques semaines de l’élection. Elle est réélue avec plus de dix points d’avance sur le démocrate.

Facebook Comments
Publicités