Quand MTVAYITI mets les points sur les I et prend radicalement la défense du peuple haïtien

Dans une enveloppe ouverte, le lundi 06 janvier 2020, MTVAYITI dresse le bilan au goût âcre de l’année 2019 et exhorte les dirigeants de l’opposition radicale à se redresser, en songeant à la noblesse de la lutte pour déboucher au moins sur la satisfaction d’un peuple abandonné au gré du vent et des flots suite aux dérives politiques depuis jadis, empirées par le pouvoir en place. En projetant l’image pour le plein mieux être de la population, vue depuis son miroir, le MTVAYITI n’a qu’à cracher ses différentes reproches aux dirigeants de tous les secteurs de service mais aussi établir les différentes propositions de marches à suivre qui selon lui ne seront possible que par le biais du dialogue

La correspondance a pointé du doigt toutes les gabegies politiques : la mauvaise gouvernance, les boîtes disfonctionnelles, l’insécurité sous toutes ses formes, les mauvais traitements et aussi les abus de pouvoir. Tous ces termes sont sources de nos malheurs qu’il faut éradiquer en 2020 si l’année devrait être bonne et heureuse comme le souhaitent les vœux populaires.

Toutefois, selon ces quelques lignes adressées en notre langue vernaculaire, il n’y aura pas d’Aurore pour un peuple qui ignore le dialogue. Tout, absolument tout doit passer par un véritable dialogue national afin de mieux définir la République rêvée. Et pour y arriver, bon gré mal gré, Jovenel Moïse doit quitter le pouvoir. Résoudre le problème de la corruption et l’absence de la production nationale deviendront chose facile si et seulement si lors de ce dialogue, la résolution accoucherait une nouvelle constitution laissant feu vert à la Diaspora pour se mettre à la disposition de la politique de son pays. Il fait aussi mention d’un Conseil Électoral indépendant.

MTVAYITI poursuit pour dénoncer le compromis malhonnête des trois pouvoir qui doit enfin toucher à son paroxysme et l’appareil de justice qui devra être indépendant et autonome. Enfin, en plein cœur de ce dialogue “le Procès Petrocaribe” doit constituer la toile de fond où les acteurs qui ont dilapidé ces fonds feront part de leur rapport afin que justice soit faite autour de cette question.

“On peut toujours être des adversaires politiques sans être pour autant des ennemis jurés. Si les leaders de l’opposition radicale et les autorités du pouvoir s’unissent quand ils sont convoqués par la communauté internationale, pourquoi n’en est-il pas possible pour le faire entre Haïtiens pour le bonheur des enfants la Patrie?… le verbe Dialoguer n’est pas synonyme du verbe abandonner, loin de là. C’est la stratégie la plus intelligente pour exiger le départ de tous les gens voulant usurper le pouvoir, en particulier le Chef de l’État”

Le MTVAYITI croit qu’il sera possible de sortir avec quelque chose de consistant et d’intéressant pour déterminer la date et l’heure exacte du départ du Président car ce que peuple veut, Dieu le veut. Donc, le vainqueur sera le peuple!

MTVAYITI compte en tout début de l’année, recentrer l’objectif de la lutte et l’orienter vers une réussite à l’avance par la vraie conviction, le sens de l’engagement. “La population n’a rien exigé de si spécial que de la faire vivre dans de meilleures conditions.”

Cependant, selon cette correspondance un compromis s’avère nécessaire pour placer des garde-four face aux types de négociations précédentes qui n’aboutissent absolument à rien. Néanmoins, il suggère aussi aux dirigeants de l’opposition radicale de concevoir une feuille de route pour consolider leurs positions lors de ces discussions. Rien ne saurait être perdu dans le dialogue et le résultat de ce dernier contribue toujours au bien-être collectif.

admin